365 jours de sport

Courons le monde

Premier voyage à Rome avec bébé

C’est à peine 6 mois après la naissance de notre fille que nous avons décidé de faire notre premier voyage (à l’étranger) à 3. C’est le premier vol pour Imaé qui découvre la chaîne des Alpes encore couverte de son manteau neigeux. Elle semble apprécier son baptême de l’air car après s’être amusée sur nos genoux elle finit par s’endormir à la descente.

 

Nous atterrissons à Rome en ayant gardé notre rythme de voyageur au jour le jour sans trop de prévision à l’avance et pourtant nous n’avons que 4 jours cette fois et un bébé en plus! Nous logeons en Airbnb et c’est bien la seule chose que nous avions réservé. Nous nous rendons vite compte que la capitale italienne est très prisée des touristes et on nous annonce des heures interminables de queue pour visiter les lieux incontournables. Un peu pris au dépourvu nous essayons d’organiser nos journées pour cibler les horaires stratégiques de visite.

 

Le premier jour est un jour pluvieux. Nous posons bagages à notre appartement situé près du Campo De Fiori, un quartier assez central par rapport à l’ensemble de la ville et des lieux à voir. Nous décidons de nous promener tout de même sous notre parapluie et d’aller visiter le panthéon.

 

 

parapluie

 

 

Panthéon

 

 

Sur le chemin nous tombons sur un vendeur de tiramisu à emporter, « Two Sizes », quel délice! Nous n’en avons jamais mangé de si bon! Notre balade nous mène par hasard à la fameuse Fontaine de Trevi, qui malgré la météo n’en est pas moins bondée de touristes. Nous n’y passons d’ailleurs que très peu de temps, peu séduit par l’ambiance. Nous rentrons finalement bien humide à l’appartement. Les jours suivants s’annoncent meilleurs nous comptons bien en profiter.

 

Le second matin le soleil est radieux et nous partons pour le Colisée. Nous avions réservé au dernier moment une visite guidée qui nous aura évité la longue file d’attente. Les revendeurs nous accostent tous les 10 mètres pour nous vendre des tours, ça nous rappelle l’Asie à devoir payer des tickets partout. Cependant le bâtiment est impressionnant et prend tout son sens grâce au contexte historique qui nous est décrit par le guide.

 

 

Colisée

 

 

Après un bon repas italien au Barnum café en bas de chez nous, nous tentons d’aller repérer les lieux du Vatican, sans avoir l’intention d’y entrer puisque nous n’avions pas réservé. Nous pensions décrocher des places de dernières minutes sur internet. Finalement arrivés devant la porte d’entrée des musées… personne. Nous nous demandons d’ailleurs si nous sommes bien au bon endroit. Nous passons alors les grandes portes des remparts que l’on voit se refermer tout juste derrière nous. Il est 16h et nous sommes simplement les derniers visiteurs! Adieu les 3h d’attente annoncées! Nous prenons notre temps pour traverser les galeries. Nous ne sommes pas des grands fans de l’art antique mais les peintures sont tout de même impressionnantes. La galerie des cartes est l’une de nos préférées forcément.

 

 

galerie des cartes

 

 

Nous pénétrons dans la Chapelle Sixtine et prenons un temps pour observer les différentes parties. Il est évident que le travail est monumental mais l’ensemble des oeuvres du musée le sont sans avoir pour autant une égale reconnaissance. Nous entrecoupons la visite par une pause dans la cours centrale vidée de tous les visiteurs de la journée. L’architecture des lieux est vraiment belle.

 

 

Musée vatican

 

 

cours musée

 

 

Une nouvelle journée nous attend. Les réveils très matinaux d’Imaé nous offrent la possibilité de profiter des premières heures au calme dans la ville et nous ne manquons pas l’occasion d’être les premiers cette fois, à passer les portes de la fameuse cathédrale Saint Pierre. Nous grimpons immédiatement à la coupole avant que l’affluence inonde les escaliers. Nous accédons aux toits et aux vues intérieures en hauteur. Une première approche agréable qui nous dévoile l’ampleur de la construction. De retour en bas nous parcourons les différents espaces la tête vers le haut cette fois. Après avoir visiter une telle cathédrale, on craint que les suivantes paraissent un peu fades en comparaison. Lorsque vers 10h nous ressortons sur la place, la file d’attente se profile tout autour. Nous conseillons donc de s’y rendre avant 8h30!
La place est en elle même somptueuse, les colonnes se dressent régulières en circonférence, imposantes. Nous essayons d’imaginer la foule lors des interventions publique du pape.

 

 

 

 

Place vatican

 

 

Nous prenons la direction du quartier de Trastevere où nous nous promenons dans les ruelles piétonnes. Les couleurs sont superbes, les terrasses donnent envie de s’y installer mais Imaé préfère être promenée. Nous profitons donc de la balade, une pizza dans une main, un suppli dans l’autre. C’est une spécialité romaine à goûter, une boule de riz panée et frie au coeur de mozzarella. Il en existe à différents goûts. Nous avions eu l’adresse locale de « Pizza Suppli » de bouche à oreille. Il faut s’imposer parmi les italiens pour commander mais cela en vaut largement la peine pour un prix mini.

 

 

Trastevere

 

 

Nous rejoignons à pied le Forum Romain et le Mont Palatin en fin d’après midi pour éviter également le monde. Les ruines sont un réel musée à ciel ouvert. Nous ne savons pas où donner de la tête tellement il y a à voir. Nous redescendons par la piazza Venezia et son blanc monument imposant.

 

 

forum romain

 

 

piazza venizia

 

 

La pluie est à nouveau au rendez-vous pour ce quatrième et dernier jour à Rome. Nous nous rendons au château Saint-Ange qui propose des visites guidées à 1/3 du prix avant 11h chaque matin. La visite aurait été plus bénéfique si nous avions pu comprendre ce que la guide italienne tentait de nous transmettre en anglais! L’accent trop prononcé nous a empêché de pleinement profiter de ces informations mais le détour par les prisons du château était intéressant.

 

 

Nous avions repéré un restaurant en bas de notre appartement, l’Hosteria Fortunata (via Del Pellegrino), qui affichait complet le soir et dont la queue pour y manger ne désemplissait pas. Nous tentons notre chance ce midi à 12h tout rond et nous sommes dans les premiers installés. La mamas italiennes pétrissent et façonnent les pâtes devant la vitrine dans la salle même qui nous accueille. Nous trouvons ça un peu cliché mais face à nos assiettes nos papilles s’émerveillent. Gratin de gnocchi pour moi et farfalles au pesto pour Edouard. Des plats qui n’appellent pas à la gastronomie et pourtant les textures et les saveurs sont exquises. Autant vous dire que nous n’allons pas nous arrêter là. Tiramisu et Panacotta en dessert pour des ventres bien ronds en sortant!

 

 

Direction ensuite le musée d’art contemporain MAXXI un peu plus en dehors du centre. J’aime toujours fréquenter ce genre de lieu à l’architecture atypique et aux expositions inattendues.

 

 

MAXXI

 

 

Nous revenons dans le centre par la Piazza Del Popolo et les rues commerçantes qui en découlent, en se faufilant dans les ruelles plus à l’étroit des flux humains. Nous nous arrêtons à l’Antica Salumeria sur la place du Panthéon pour acheter du jambon de parme, de la burrata et des pâtisseries italiennes pour notre repas du soir. Nous avons fait le choix d’acheter dans la rue et de manger à l’appartement tous les soirs pour qu’Imaé puisse crapahuter un peu et dormir tranquillement. On trouve facilement des parts de pizzas à la coupe. La journée nous la portions en porte bébé physiologique, elle a pu profiter de toutes les visites, curieuse comme elle est.

 

 

Bilan de ce premier city trip avec bébé, une réussite! C’est sur que cela demande un peu plus d’organisation qu’avant mais ce n’est pas ça qui va nous arrêter! À savoir qu’en Italie avec un bébé on est des rois! Tous les commerçants se ruent hors de leur comptoir à l’affut d’un petit sourire d’Imaé « Ma que belissima !! » parfois même pour une caresse ou un bisou ce qui est assez déroutant au début.

 

 

forum

 

 

Rome est une ville où à chaque coin de rue il y a quelque chose à voir, où il faut flâner dans les rues et déguster tous les mets italiens!

Suivant Post

Précédent Post

2 Commentaires

  1. Patrick HOLC 20 juin 2019

    Beau week-end dans la bellissima Roma

  2. Rottier 20 juin 2019

    Magnifique reportage. Vous allez transmettre à votre fille le virus des belles aventures. Bravo. Très cordialement.
    Guy Rottier.

Laisser un commentaire

365joursdesport@gmail.com

Copyright © 2016 | 365 jours de sport